>
>
>Description du procédé de Circulation Inverse pour l'exploration

Description du procédé de Circulation Inverse pour l'exploration

Description du procédé de Circulation Inverse pour l'exploration

Le forage RC (circulation inverse) avec marteau fond de trou :
Avec cette méthode, le forage nécessite de générer suffisamment d’air et une pression de rotation sur  l’outil, le marteau pneumatique et un train de tiges doubles (10), afin de générer la percussion et de créer les échantillons de roches.
L’air comprimé, injecté par le touret (1), se déplace par la chambre extérieure de la tige de forage (entre le diamètre extérieur du tube interieur et le diamètre intérieur de la tige externe. flèche bleue) jusqu’au marteau fond de trou (2) qui aura pour effet d’entrainer un piston entre deux chambres de haut en bas. L’air est évacué par des ports qui s’ouvrent et se ferment en fonction des déplacements du piston avec un cycle pouvant atteindre jusqu’à 2000 mouvements par
minute. En fin de course le piston entre en contact avec l’outil (3) et l’énergie transmise au taillant est suffisante pour briser la roche. La roche une fois brisée en échantillons dit « cuttings » remonte par la partie intérieure de la tige double (donc par le tube intérieur flèche verte) sous l’effet de la pression d’air injectée.

L’échantillonnage :
La plupart du temps les échantillons sont collectés via un système de récupération.
Les trois composants principaux de ce système sont :

le CYCLONE (4) : l’air s’échappe du train de tige. Pour éviter une usure prématurée des flexibles (5), on peut utiliser un déviateur de cuttings (6) qui aura pour effet d’amortir les cuttings. Les échantillons parcourent ensuite le flexible jusqu’au cyclone.

le DEVERSOIR (7) : les échantillons sont capturés dans la partie supérieure. La porte de déversement inférieure permet de continuer le forage pendant que les échantillons seront divisés. A la fin de chaque intervalle de forage (généralement 1m) le train de tige et le trou sont soigneusement nettoyés pour éviter toute contamination du prochain prélèvement.

le DIVISEUR (8) : les échantillons qui arrivent du déversoir sont récupérés dans le diviseur et sont ensuite collectés via des sacs de récupération (9). Puis ils sont répartis dans des bacs et étiquetés.

Le forage rotatif RC :
En circulation inverse le forage rotatif est une méthode plus lente, mais elle a l’avantage d’être moins affectée par la contre-pression et par le flux d’eau. Il est fréquent de voir cette technique utilisée à hautes altitudes où il est impossible de pressuriser l’air suffisamment pour créer l’énergie de percussion nécessaire pour le forage à circulation inverse standard (avec marteau fond de trou).
Cette méthode utilise le même principe pour faire remonter les cuttings à la surface que dans un système RC conventionnel, mais ne nécessite pas l’utilisation d’un marteau fond de trou pour briser la roche. Au lieu de cela on utilise un tricône spécial pour briser la paroi rocheuse.
Les entreprises de forage utiliseront également cette technique pour aider à forer dans des zones avec beaucoup d’eau.
Il est courant d’utiliser un système conventionnel jusqu’à ce que cela devienne improductif à cause de la contre-pression, pour enfin terminer le trou avec le système à tricône.
L’échantillonnage se fait exactement de la même manière que dans la méthode précédente.